En 1998, l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines, située à Saint-Cloud en Région parisienne, décide de s’installer dans un territoire industriel en pleine transformation, dans le quartier de Gerland à Lyon, sur le site de l’Usine Mure. Dix ans plus tard, en 2008, l’administration de l’école décide de poser une plaque commémorative au cœur du nouveau site universitaire et invite les anciens ouvriers à célébrer l’évènement. Entre mémoire ouvrière et oubli, ce documentaire interroge les formes d’usages du passé et d’instrumentalisation politique de l’évocation. Les souvenirs de l’usine et ses conflits sont ici en partie arraisonnés, en quelque sorte euphémisés et inscrits dans une nouvelle représentation qui évacue et neutralise les rapports de force, les enjeux sociologique et économiques liés à l’appropriation spatiale.
La réapparition de l’usine est ici une tentative symbolique pour réconcilier des ouvriers déchus et l’élite scolaire des Ecoles normales supérieures, emblème de la volonté de reconquête économique et sociologique du territoire de Gerland

Pas de commentaire actuellement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *